Bonjour tout le monde ! J’espère que votre rentrée c’est bien passé !
Je vous laisse, comme je vous l’ai promis sur la page Facebook 
du blog : Uneboob avec Les Apparences… 

  Dans la catégorie Polar, je vous présente Les Apparences de Gillian FLYNN, une auteure américaine. Il s’agit de son troisième roman paru en 2013.  Gone girl le titre original du livre ne doit pas vous être inconnu, car le livre a été réalisé par le célèbre réalisateur David Fincher (la crème de la crème dans le milieu du cinéma). Autant vous dire que dès le départ, dans ma tête, il s’est passé ça : « Ok, l’un des plus grands réalisateurs aux US a choisi ce livre pour faire son film, ce n’est pas pour rien ». Je suis donc partie avec beaucoup d’attente.

Bon, allé, je lance la quatrième :

Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivée. Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue.

Malheureusement, j’étais déjà plus ou moins au courant de la psychologie du personnage principal. Je m’efforcerai de ne rien vous spolier !

Commençons par l’écriture…

  L’écriture est simple, mais c’est tout ce qu’il faut. Les mots et les phrases sont clairs. Cela ne rend pas pour autant le livre dépourvu de vocabulaire, chaque situation est soigneusement écrite.

Ce qui m’impressionne, c’est la facilité qu’on a, à rentrer dans la tête des personnages, à les comprendre et à avoir de l’empathie pour eux. L’amour est le thème central du livre. Décrire ou même exprimer ce sentiment sur papier est un exercice très difficile. Flynn l’exécute haut la main. Tous les détails du récit comptent, rien n’est anodin, Gillian Flynn ne laisse rien au hasard. Tout semble calculé et millimétré. Cette façon d’écrire avec une telle précision est en lien total avec l’histoire.

Pour l’histoire…

  Woh la claque. Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre à me donner des insomnies pareilles. Honnêtement, je me suis sentie malmenée pendant cinq jours par l’enquête de Nick et des policiers tentant d’élucider la disparition d’Amy. Ma confiance s’est brisée et reconstruite à une vitesse folle vis-à-vis de ces derniers.

  La structure du récit m’a largement rassasiée. Le début de l’histoire avec la disparition d’Amy est poétique et enivrant. Mais on sait qu’il y a quelque chose qui cloche.
  La deuxième partie n’est pas juste majestueuse, elle est horrifique. Tout le dénouement est fascinant également. On ne s’attend pas à la fin, ni à d’autres informations concernant les personnages. Je garde à l’esprit des passages de ce livre tellement gigantesques. C’est une histoire qui nous empêche de dormir, de vivre.

Et les personnages ?

  Ils sont complexes, mais on les comprend facilement. Comme je disais, on éprouve beaucoup d’empathie envers les personnages, qu’ils soient bons ou mauvais. J’ai été surprise par leur psychologie et toutes leurs remises en question sur l’apparence. Je pense que ces personnes m’ont fait grandir. Ils m’ont appris à mieux comprendre l’amour, les comportements humains, les mécanismes de vengeance, de peur ou de désir.  

L’évolution des personnages, tout comme celle du récit, glisse. Elle se fait en douceur alors même que tout s’emballe dans les évènements. C’est cette évolution qui m’a torturé l’esprit. Les personnages vous prennent par la main et vous disent : « Rentre dans ma tête, dans ma vie, rentre dans ma sécurité instable », alors vous plongez et vous vous noyez.

  Bon, je pense que vous l’avez compris : j’ai adoré lire Les Apparences. J’idolâtre l’auteure. Je me demande comment Gillian FLYNN a pu créer une telle histoire, un univers et des personnages à vous en retourner l’estomac.
  Ça fait vraiment plaisir de lire une histoire emmêlée, dans le bus ou dans un café et de saisir le sens de celle-ci sans avoir à se casser l’esprit.
La fin est une vraie cerise sur le gâteau, Gillian FLYNN nous offre de la surprise jusqu’au bout. Mes attentes ont été plus que comblées.

J’espère t’avoir convaincu. Je t’invite à l’emprunter à la bibliothèque ou bien l’acheter d’occasion. En attendant, tu peux commencer ta lecture ici sur le site Glose (qui est génial au passage)  : https://glose.com/book/les-apparences/read 

Lisez-le. C’est un ordre !

Pour ceux qui l’ont lu, n’hésitez pas à me faire part de vos avis, ça m’intéresse !
À bientôt dans un nouvel article et bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Uneboob
tristique dapibus odio venenatis, Lorem felis id, elit. tempus
Partagez6
Tweetez
Enregistrer
6 Partages