Aujourd’hui c’était exposition à Cap Sciences à Bordeaux. Cap Sciences pour ceux qui ne connaissent pas, c’est des sorties scientifiques, culturelles et ludiques le tout en bord de Garonne au pied du pont de Jacques Chaban-Delmas. Le hangar 20 nous propose un large panel d’expositions et d’animations, pour tous âges dédiés aux sciences, mais aussi aux visites guidées et des conférences.

Pour ma part, en ce début de vacances, nous avons choisi avec une amie l’exposition « Luminopolis », oui parce que la lumière attire plus que les maths, regardez-nous sur nos smartphones, nos télévisions, nos ordinateurs. L’exposition est basée sur un concept d’ « Escape Game » avec de multiples énigmes à résoudre, très ludiques pour le coup. Le but était de sortir de cette cité de lumière : Luminopolis et pour cela nous disposions d’astuces, de curiosité et surtout d’une âme d’enfant afin de comprendre les différents mécanismes.

Ce qui est intéressant dans cette exposition, c’est de constater la réelle place qu’a la lumière dans notre vie quotidienne et du pouvoir qu’elle exerce sur la race humaine. Avec mon amie, nous avons pu prendre connaissance des conséquences de la lumière sur notre quotidien comme : notre réveil, notre coucher, mais également nos pics de productivité et nos phases d’épuisement. D’autre part, on peut comprendre en fonction de notre taux de mélatonine (« hormone du sommeil » liée à l’intensité de la lumière naturelle), d’acétylcholine (neurotransmetteur qui influence la mémoire à long terme, la motivation, l’attente ou encore l’agressivité) et de cortisol (est libérée sous l’effet du stress pour procurer de l’énergie comme l’adrénaline) nos comportements quotidiens et nos grandes phases de la journée qui varient en fonction de l’intensité de la lumière (fatigue, productivité, éveil fort/faible).

J’ai également appris un nouveau mot : circadien. Qu’est-ce que ça veut dire ? Eh bien, c’est un rythme biologique d’une durée de 24 heures environ, qui possède au moins un cycle par période. De tels rythmes biologiques existent chez tous les êtres vivants et se manifestent par ces variations de cycles, on parle souvent d’horloge interne. Par exemple, pour ceux qui voyagent, vous avez surement connu le décalage horaire. Pour s’adapter à celui-ci, la meilleure solution, c’est de dormir afin de récupérer le rythme circadien du pays.

Au-delà de la transmission de connaissance permise par les jeux d’énigmes, nous sommes allés à cette exposition pour découvrir ces belles installations, je vous laisse donc entre lumières, miroirs, néons et leds…

Bon visionnage ! 

Allée principale de la cité dans le noir, ou presque.
Œuvre d’une artiste dont je ne parviens pas à retrouver le nom…
Toujours de la même œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Uneboob
Nullam porta. ut Praesent Aliquam diam
Partagez5
Tweetez
Enregistrer
0 Partages